L'enfance, ce voyage incertain

  • Ce sympathique primate endémique de l'île de Madagascar évoque une période extraordinaire de mon enfance. J'avais six ans, et mon père sous-officier engagé dans la marine nationale, fut affecté dans cette ile paradisiaque. Imaginez ! Un petit écolier découvrant la faune et la flore exotiques, s’enivrant de parfums suaves et se prélassant sur les plages de cocotiers !
  • Le caméléon, ce champion du mimétisme, deviendra mon emblème à l'adolescence, réminiscence assumée de cette partie de ma vie. Sans nul doute, ce séjour d'un an à peine contribua-t-il grandement à m'insuffler le désir de voyages et d'aventures, assouvi en partie seulement par l'écriture.
  • L'autre repère incontournable restera mes vacances dans le Piémont italien. Le vent de liberté qui souffla chaque été durant ces vacances, nourrira jusqu'à la fin de ma vie mon imaginaire. Sur cette photographie, je pose avec ma grand-mère italienne, Rosa, une femme indépendante et opiniâtre. Je me flatte de partager avec elle ce dernier trait de caractère.
  • L'épilogue de ma passion italienne coïncidera avec l'entrée dans l'âge ingrat de l'adolescence.

Écrire commentaire

Commentaires : 0